Origine du projet

Produits-Allier.jpg

Le Département de l’Allier a une politique volontariste de développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire créatrice de valeur ajoutée en milieu rural et qui se traduit par:

  • un soutien aux projets structurants et de diversification agricole ;
  • un appui aux filières agroalimentaires via le Comité d’Expansion Economique de l’Allier (CEEA);
  • un soutien au développement des produits sous signes officiels de qualité (Label Rouge, AOP, Agriculture Biologique,…) et à la promotion des produits d’Allier ;
  • une aide au Comité Départemental de Promotion des Produits d'Allier (CDPA).

Depuis 2010, le Département agit en faveur de l’approvisionnement local auprès de la restauration collective, convaincu que la commande publique joue un rôle essentiel dans la structuration et le renforcement des filières agricoles locales, grâce notamment à la Charte des produits d’Allier en restauration collective développé conjointement par le Conseil général et le CDPA.

Afin de renforcer cette dynamique, l’Assemblée départementale a décidé en session de juin 2013 à l’unanimité de déployer dans l’Allier une plate-forme internet de commande publique en produits locaux : @grilocal03. @grilocal03.fr permet de mettre gratuitement et plus facilement en relation les producteurs locaux et les restaurations collectives du département.

@grilocal03 constitue un outil important de la structuration de la filière agricole et agroalimentaire locale.

La Charte des produits d’Allier en restauration collective

charte.png

La Charte destinée à encourager l’approvisionnement des restaurants collectifs avec des produits de l’Allier est une idée originale du Comité départemental de promotion des produits d’Allier. Elle a été adoptée par l’assemblée départementale en juin 2010 afin de répondre à plusieurs enjeux fondamentaux :

  • Un enjeu environnemental : la favorisation des circuits locaux permet de minimiser l’impact des transports sur l’environnement et de limiter les emballages et les déchets.
  • Un enjeu économique : lavalorisation des produits locaux auprès des consommateurs est un atout économique en termes d’emploi et de valeur ajoutée, notamment en milieu rural.
  • Un enjeu pédagogique : l’utilisation des produits locaux en milieu scolaire offre la possibilité aux collégiens de s’approprier leur patrimoine gastronomique et permet aux professionnels de la restauration collective d’apprendre à utiliser ces produits grâce à des formations.

Cette Charte est aujourd’hui adoptée par 23 des 35 collèges publics du département, 2 communes, le Restaurant Inter-Administratif de Moulins-Yzeure, un Foyer Jeunes Travailleurs, l’entreprise Saveur et Tradition Bocage et l’Institut de Formation Interprofessionnel 03.

La Charte s’inscrit dans le Programme National Nutrition Santé de l’Etat lancé en 2001 et renforcé en 2011.